La Sardaigne Coast to Coast : tour en voiture de la Sardaigne

De hautes côtes rocheuses qui entourent de merveilleuses criques, de majestueuses sculptures de granit modelées par le vent, d’antiques forêts et une dense végétation méditerranéenne. L’œuvre incessante de la nature a donné à la Sardaigne un visage suggestif et sauvage et de longues routes tortueuses, à parcourir en voiture.
Conduire est la meilleure manière d’explorer une île aussi composite, qui vous frappera à chaque tournant par ses paysages spectaculaires
Nous vous proposons un itinéraire qui va d’une côte à l’autre de la Sardaigne, un circuit qui commence à Cagliari, remonte la côte ouest et traverse le nord de l’île, puis redescend le long de la côte est jusqu’à l’extrémité méridionale de Villasimius.
Il ne vous reste plus qu’à louer une voiture et vous lancer sur les routes.
 
Tour en voiture de la Sardaigne
 
 
Cagliari
Porte de la Sardaigne, Cagliari est une ville colorée, perchée sur sept collines et descendant jusqu’à la mer. Si votre voyage commence là, cela vaut la peine d’y passer quelques heures (ou quelques jours) pour vous promener parmi les ruelles des quartiers historiques, manger dans les nombreux restaurants du centre et prendre le soleil au Poetto, la plage très animée de la ville.
 
Cagliari, Sella del Diavolo
 
Pula e Chia
On prend la voiture et conduit vers le sud-ouest sur la route qui sépare l’étang de Cagliari du Golfo degli Angeli. Un peu plus de trente kilomètres nous séparent de Pula, centre touristique d’une grande vivacité, qui offre à ses visiteurs des restaurants typiques, des cafés et des glaciers, mais surtout de belles plages et un des sites archéologiques les plus importants de Sardaigne : la ville antique de Nora. On reprend la route du sud, jusqu’à la localité voisine de Chia et sa côte magnifique, qui, outre ses promontoires rocheux, ses dunes de sable et ses lagunes, abrite quelques-unes des plus belles plages de l’île : la Spaggia del Morto, Campana, Su Giudeu, Cala Cipolla.
 
Capo Spartivento
 
La Costa Verde
Après avoir dépassé le Capo Spartivento, à l’extrême sud de l’île, on remonte le long de la côte ouest en suivant un littoral grandiose. Il ne faut pas oublier de s’arrêter à Tuerredda, une des plus belles plages de la Méditerranée, et à Porto Pino, connue pour ses dunes de sable blanc s’étendant à l’infini, battues par le mistral.
Le Sulcis s’offre dans toute sa splendeur sauvage, qui atteint son summum sur la Costa Verde : nature intacte, plages désertes et vues à couper le souffle.
Où dormir ? Le Dune Piscinas
 
Cala Domestica
 
La péninsule du Sinis et Bosa
On part de Piscinas en empruntant la spectaculaire route côtière qui traverse la Costa Verde et, en un peu moins de deux heures, on arrive à la péninsule du Sinis, région maritime protégée qui se compose de plages de quartz splendides comme Maimoni et Is Arutas, mais aussi de villages évocateurs aux atmosphères de western (San Salvatore di Sinis), d’antiques villes phéniciennes (Tharros) et de mystérieux géants de pierre (les Géants de Mont’e Prama).
En moins d’une heure on arrive à Bosa, petite ville multicolore et accueillante traversée par le Temo, le seul fleuve navigable de Sardaigne. Il est agréable de laisser sa voiture quelques heures pour profiter du romantique centre historique et découvrir la cuisine locale.
Où dormir ? Hotel LucreziaCorte Fiorita
 
Bosa
 
Alghero et la Riviera del Corallo
On quitte Bosa pour repartir vers le nord sur la SP49 qui sillonne agréablement la côte. La mer nous accompagne et en moins d’une heure on atteint Alghero, surprenante ville fortifiée, rehaussée par un charmant centre historique et une effervescente vie sociale et culturelle.
Surnommée « la petite Barcelone » pour sa culture et sa langue catalanes, Alghero s’insère cependant dans un cadre on ne peut plus sarde : baies de sable et promontoires rocheux dessinent le contour de la Riviera del Corallo qui abrite des plages et des grottes sublimes. 
 
Alghero
Photo credits: Alessandro Caproni
 
La Costa Smeralda et la Gallura
On quitte Alghero pour faire route vers l’est en traversant le Nord de la Sardaigne. On peut suivre la côte et visiter Castelsardo et Santa Teresa di Gallura, ou parcourir à l’intérieur des terres l’impressionnant paysage de granit de la Gallura, en s’arrêtant à Tempio Pausania et Aggius. Quoi qu’il en soit, on arrivera à la Costa Smeralda où nous attendent soirées glamour et plages de rêve, boutiques de luxe et marchés d’artisanat.
 
Costa Smeralda
 
L’Ogliastra
La ravissante route SS125 nous ramène vers le sud, traverse le Supramonte et nous porte à l’Ogliastra, joyau enchâssé entre mer et montagnes. Des siècles d’isolement ont laissé en héritage à cette terre des traditions captivantes et une beauté naturelle qui a peu d’égal sur l’île. À l’Ogliastra se trouvent les plus belles plages de la Méditerranée, paradis naturels accessibles en barque ou après de longues randonnées : Cala Goloritzè, Cala Mariolu, Cala Biriola et Cala Luna.
 
Ogliastra
 
Costa Rei et Villasimius
On quitte l’Ogliastra et, après un peu plus d’une heure sur l’Orientale Sarda, on atteint la Costa Rei, localité touristique qui s’enorgueillit de belles plages et d’excellents hôtels.
Un peu plus au Sud, on découvre Villasimius, perle de la Sardaigne méridionale où se trouve une des côtes les plus spectaculaires de l’île : des plages d’une blancheur étincelante et un grand patrimoine naturel, sous la tutelle de la Zone Marine Protégée de Capo Carbona.
 
Villasimius
Prévoyez-vous des vacances ? Contactez nous >
Découvrez nos offres >

INSTAGRAM

...

FACEBOOK

...

TWITTER

...
FOLLOW   @Charming_Italy

METEO

...
Vous êtes ici >
La Sardaigne Coast to Coast : tour en voiture de la Sardaigne
Chercher Hôtel
Chercher Hôtel